page d'accueil
téléphone: +49 7242 9535133

Pièces de souverain de Georges III (1817-1820)

Les premières pièces en or de souverain modernes ont été frappées en 1817 sous le roi Georges III à Londres.

Georges Gauillaume Frédéric était né le 4 juin 1738 à Londres et il devenai le roi du Royaume-Uni et de l'Irlande après la mort de son grand-père. En 1961, il a marié la princesse Sophie Charlotte de Mecklembourg-Strelitz et il lui a acheté le palais de Buckingham à Londres du duc de Buckingham qui est connu comme résidence officielle de la maison royale anglaise. Avec elle, il a eu 15 enfants ce qui a vraiment assuré la succession au thrône.

Sous son règne, le Royaume-Uni a cependant perdu ses colonies américaines qui ont déclaré leur indépendance en 1776 après un conflit portant sur les projets de taxation de Georg III et ce qui a entraîné la guerre d'indépendance des Etats-Unis.

D'autres guerres intereuropéennes, p. ex. contre l'Espagne et la France (Napoléon) ont suivi.

Jusqu'à la veille de la fin de son mandat, la monnaie courante était la « Guinée » qui a été frappée en 1813 pour la dernière fois. A cause de l'étendue de l'Empire britannique, le système monétaire était très chaotique et donc, pendant les années de 1813 à 1816, la grande période de « Grat Recoinage » a considéré une réforme monétaire qui a été réalisée en 1817 avec l'introduction de la monnaie en or de souverain. Le nom de souverain s'était inspiré d'une pièce en or classique successible qui avait été frappée en 1489 sous le roi Henri VII.

On a émis les pièces en or de sovuerain de 1 livre entier à 7,988 g avec une teneur en or de 916,6/1000 ou à l'or de 7,315 g et les pièces en or de souverain d'un demi-livre à 3,994 g avec une teneur en or de 3,657 g. Sous les rois ultérieurs, il y avait également de plus grandes pièces de 2 livres (Souverain double) et de 5 livres qui ne jouaient cependant pas un rôle pour les transactions financières quotidiennes et qui donc, étaient plutôt considérées comme médailles commémoratives.

L'envers des premières souverains modernes a été dessiné par le graveur italien Benedetto Pistrucci qui a dessiné le motif du saint Georges en lutte contre le dragon. A vrai dire, le saint Georges décédé en 303 n'avait pas de relation avec le Royaume-Uni, mais il a été considéré comme le patron de ce pays depuis la 14ième siècle. Son légende historique sur la lutte contre le dragon qui avait menacé la ville de Lybia s'est rendue célèbre. Les habitants de la ville étaient obligés de lui sacrifier des agneaux chaque jour afin de calmer sa colère jusqu'au moment où il n'y avait plus de agneaux et où les habitants ont commencé de sacrifier leurs filles et fils. Les sacrifices ont été tirés au sort jusqu'au moment où le sort s'ést porté sur la fille du roi de la ville. En dernière minute, Georges est venu sur son cheval et a blessé le dragon avec une lance. Il a fait aller le dragon encore vivant à la ville où il a promis de tuer le monstre si les habitants de la ville professaient la foi chrétienne.

Le motif a été choisi pour faire souvenir à la victoire de Georges contre Napoléon (le dragon français) en 1815. L'image du cavalier et du dragon est entourée de l'écriture « Honi soit qui mal y pense ».

La face de la première pièce de souverain moderne montre le portrait du roi Georges III avec sa tête tournée à droite et portant une couronne de laurier ressemblant aux empereurs romains. Autour de sa tête, il est inscrit : GEORGIUS III. D.G. BRITANNIAR. REX F.D. (Georges III, roi des Britanniques par la grâce de Dieu et défendeur de la foi).

Pour les premières pièces en or de souverain sous Georges III, on a frappé plus de millions de pièces, pour les pièces de demi-souverain avec le motif du blason à l'envers, on a frappé plus de 3,1 millions.

En 1820, son fils le plus âgé, Georges IV, lui a officiellement succédé au thrône qui avait depuis longtemps déjà mené la fonction publique du royaume en tant que prince régent parce que Georges Georg III souffrait d'une maladie grave depuis 1810 et il a succombé à la folie. A cause de cela, il a été occupé de 1811 jusqu'à la fin de sa vie au Château de Windsor. Aujourd'hui, on diagnostiquerait les symptômes comme la maladie métabolique de la porphyrie.

 

Georges III

Sovereign Münzen Georgius III (Georg III)
1 Souverain de Georges III
Années de frappage1817, 1818, 1819, 1820
Inscription de la faceGEORGIUS III D:G:BRITANNIA.REX F.D.
Inscription de la pileHONI SOIT QUI MAL Y PENSE
Bordcannelé
Graveur

Benedetto Pistrucci (B.P.)

Données7,98 g 22 K Crown Gold, 22,0 mm x 1,52 mm
halber Sovereign Goldmünze George III
1/2 Souverain de Georges III
Années de frappage1817, 1818, 1820
Inscription de la faceGEORGIUS III DEI GRATIA
Inscription de la pileBRITANNIARUM REX FID: DEF:
Bordcannelé
Graveurs

Benedetto Pistrucci (B.P.) / William Wesley Pole (WWP)

Données3,99 g 22 K Crown Gold, 19,3 mm x 1,52 mm

Pièces de souverain :

Images numismatiques de la pièce de souverain

Pays de frappage pour les pièces de souverains

Commerce des pièces de souverains