page d'accueil
téléphone: +49 7242 9535133

Hôtels des monnaies pour les pièces de souverains

Pendant longtemps, les pièces en or de souverains étaient la monnaie en or à l'Empire britannique. Elles ont été utilisées en tant que pièces de monnaie en or dans le monde entier. Comme il aurait été incommode de transporter l'or extrait ou commercé en Afrique du Sud, au Canada ou en Asie par la voie maritime dangereuse et longue à Londres, de l'y raffiner et frapper en pièces afin de renvoyer ces pièces, la Royal Mint avait fondé 6 succursales à l'extérieur du Royaume-Uni. Une succursale avait été fondé à Bombay (Inde), une autre à Ottowa (Canada), une autre à Pretoria (Afrique du Sud) et les trois autres en Australie dans les villes de Melbourne, de Perth et de Sydney.

 

La pièce montre l'origine d'hôtels des monnaies des pièces de souverains à l'extérieur du Royaume-Uni par un petit signe de frappage. Les pièces de souverains sans indication de l'hôtel des monnaies sont issues de Londres.

 

Si on regarde les pièces en or de souverains qui semblent être identiques un peu plus dans le détail à l'aide d'une loupe, on remarque les petits signes I, C, M, P, S ou SA qui montrent l'origine de la pièce. Sur les deux images à droites, les poinçonnages d'hôtel des monnaies appliqués sur la plupart des pièces en or de souverain sont tous l'un au-dessus de l'autre à des fins de clarification. Ceux-ci sont placés au-dessous de l'image du cavalier dans le sol esquissé sur la date.

 

 

Sovereign Münzen Rückseite mit Prägezeichen
Sovereign Rückseite mit Prägezeichen

Pièces en or de souverains (Angleterre)

Depuis 1817, on a frappé les pièces en or normées avec la désignation de souverain ou de demi-souverain au centre de l'Empire britannique, à Londres.

Les pièces en or de 1 souverain existent pour les rois britanniques suivants : Georges III (1817-1820), Georges IV (1821-1830), Guillaume IV (1831-1837), Victoria (1838-1901), Édouard VII (1902-1910), Georges V (1911-1925), Georges VI (1937) et pour la reine Elisabeth II (1957 jusqu'à présent).

Les pièces n'ont pas de signe sur l'origine de frappage.


Pièces en or de souverains (Inde)

C'est seulement en 1918 que les pièces en or de souverains ont été frappées à Bombay (Inde). Elles montraient l'image numismatique de Georges V qui était le roi à cette époque-là.

Comme le nombre de pièces était très élevé avec 1,3 millions de pièces et comme l'Inde était déjà très active dans le commerce international à cette époque-là, les pièces en or de souverains indiennes qui ont été frappées à Bombay se sont très vite mélangées avec les pièces des autres hôtels des monnaies. Aujourd'hui, les pièces en or de souverains marquées par le signe d'hôtel des monnaies I pour l'Inde sont aussi commercées de la même manière que les autres pièces de monnaie courantes en tant que pièces d'investissement courantes dans le monde entier.


Pièces en or de souverains (Canada)

Les pièces en or de souverains frappées à Ottowa (Canada) peuvent être identifiées par leur signe de frappage C pour le Canada.

Entre 1908 et 1919, on a frappé les pièces en or de souverains au Canada montrant les rois anglais de cette époque-là suivants : Édouard VII (1908-1910) et Georges V (1911-1919).

Comme pour les autres pièces en or de souverains, les pièces en or canadiennes se sont vite mélangées avec ceux des autres hôtels des monnaies.


Pièces en or de souverains (Australie)

Le continent de l'Australie qui a la plus grande distance jusqu'au siège de l'hôtel des monnaies britannique à Londres a reçu trois hôtels des monnaies à cause de sa grandeur et à cause de l'importance de l'extraction de l'or par l'Australie elle-même :

  • Signe d'hôtel des monnaies M = Melbourne
  • Signe d'hôtel des monnaies P = Perth
  • Signe d'hôtel des monnaies S = Sydney

 

D'une part, les trois hôtels des monnaies australiens pour les pièces de souverains fournissaient les pièces de monnaie au propre continent, d'autre part, l'or extrait en Australie et frappé en pieces de souverains était également exporté dans tous les coins de l'Empire britannique.

 

En Australie, on a frappé les pièces en or de souverains des monarques anglais suivants : la reine Victoria (1855-1901), le roi Édouard VII (1902-1910, les pièces de 1/2 souverains étant frappées jusqu'en 1918), le roi Georges V (1911-1931) et les pièces en or de souverains modernes pour les investisseurs et les collectionneurs qui montrent le portrait de la reine Elisabeth II.

 

L'image numismatique est une particularité des premières pièces en or de souverains australiennes montrant Elisabeth. Les premières années avaient une image à la face qui était nettement différente de la version des pièces de souverains de Londres et qui montrait l'inscription de « Sydney Mint - Australia ». Pour quelques versions ultérieures montrant Elisabeth (avec le blason à la pile au lieu du saint Georges sur son cheval en lutte contre le dragon) le signe d'hôtel des monnaies n'est pas appliqué sur le côté de blason, mais sur la face au-dessous du portrait. Vous trouverez d'autres informations et les images de détail dans la rubrique sur les pièces en or de souverains australiennes.


Pièces en or de souverains (Afrique du Sud)

L'Afrique du Sud, le pays de l'extraction de l'or traditionnel, a reçu une succursale de Royal Mint à Pretoria à proximité de Johannesburg en 1923.

Les pièces en or de souverains produites en Afrique du Sud peuvent être identifiées par leur signe d'hôtel des monnaies SA pour l'Afrique du Sud.

Là, on a frappé les pièces de sovuerains et de demi-souverains parfois dans les nombres de pièces de plusieurs dizaines de millions montrant le roi Georges V, et après d'autres pièces en or au standard de souverains qui officiellement n'ont cependant plus été désignées comme pièces de souverains sud-africaines, mais comme pièces en or de rand et de livre.

Sovereign Prägezeichen Übersicht